avril 2014

« Les nouveaux écosystèmes d’apprentissage » par Stephan Atsou au HRspeaks, Paris.

"Les nouveaux écosystèmes d’apprentissage" par Stephan Atsou au HRspeaks, Paris.Directeur des opérations de CrossKnowledge pour l’Europe continentale etexpert reconnu des questions de formation à distance, Stéphan Atsou est intervenu à l’occasion de l’événement HR Speaks afin d’éclairer les enjeux techniques et culturels induits par les nouveaux écosystèmes d’apprentissages au sein des entreprises.

Quelques-unes des idées développées:

Problématiques liées au « darwinisme économique » : 

  • L’enjeu du darwinisme économique, « c’est l’évolution de la compétitivité de l’entreprise, dans un environnement qui évoluerais plus vite que la capacité de l’entreprise à s’y adapter »
  • « Nous passons du Business « as usual » au business « as unusual » qui est en train de devenir la norme. »
  • « Il existe une véritable mise en valeur de la motivation extrinsèque au détriment de la motivation intrinsèque, qui est encouragée par le système éducatif et encourage un logique attentiste un fois adulte ».

Deux défis à relever pour changer cette culture :

  • « Les 3 piliers de la motivation intrinsèque, selon Dan Pink, sont le besoin de maîtrise de but et d’autonomie. Le travail sur ces 3 piliers produit un apprentissage plus durable qui doit être favoriser dans un environnement en perpétuel changement. »
  • « En terme d’offre, les programmes au sein des universités d’entreprises sont très forts pour organiser un apprentissage linéaire. Or l’apprentissage n’est pas linéaire. C’est quelque chose qui a été démontré scientifiquement, l’apprentissage est un processus organique. Pourtant, nous n’arrêtons pas d’organiser nos formations avec un début à A et une fin à Z. L’apprentissage ne se termine jamais en réalité. Ce problème d’offre, on essaye de le transformer par ce qu’on appelle un écosystème d’apprentissage. »

Qu’est-ce qu’un écosystème d’apprentissage?

  • « Un écosystème d’apprentissage est un environnement qui n’est pas forcément une technologie (LMS ou portail) mais un environnement au service de l’entreprise apprenante, qui doit permettre l’émergence de l’apprentissage. »
  • « « On ne fait pas pousser le gazon plus vite en tirant dessus » dit un proberve sud-africain et c’est exactement pareil en formation, on ne force pas le développement des compétences. C’est une véritable illusion. »
  • « L’environnement doit avant tout partir de l’intuition de l’individu, pour ensuite arriver à l’Institutionnalisation de la compétence, en passant par l’interprétation et l’intégration« .


Du même auteur ci-dessous, une présentation synthétique de CrossKnowledge :


Stephan Atsou présente CrossKnowledge par hrspeaks

Pour plus d'information ou
pour être mis en relation avec un expert

Contactez-nous
close