juin 2013

Un nouvel ouvrage qui répond aux idées reçues sur le e-learning

CrossKnowledge et le cabinet de conseil FéFAUR ont co-écrit un « Petit précis à l’attention des sceptiques du e-learning« . Cet opuscule illustré adopte un ton résolument humoristique et revient point par point sur les critiques régulièrement faites à la formation à distance.

L’objectif est de sortir des positions dogmatiques, de s’interroger sur les avantages de ce modèle pédagogique et de donner aux promoteurs du e-learning et aux décideurs de la formation professionnelle de nouveaux arguments pour lever les freins à son utilisation.

Le marché mondial du e-learning devrait atteindre 49,9 milliards de dollars en 2015, mais mobilise moins de 10% des budgets formation des entreprises. Il reste principalement utilisé en complément du présentiel. Or, dans un contexte économique tendu, les entreprises cherchent à renforcer l’efficacité de leurs dispositifs de formation tout en en maîtrisant les coûts. La formation à distance révèle ici de vrais atouts.

6 idées reçues sont passées en revue :sceptiques e-learning CrossKnowledge Fefaur

  • Pas efficace ? Au-delà des modules de e-learning, les dispositifs s’appuyant sur les nouvelles technologies d’apprentissage favorisent la formation en juste à temps et soutiennent à la fois le développement individuel et la performance collective.
  • Pas pour moi ? Beaucoup plus adaptable à l’emploi du temps des salariés, le e-learning représente une opportunité de moderniser les rôles : apprenants, managers, formateurs et responsables formation.
  • Pas qualitatif ? Les niveaux de qualité atteints dans la conception des modules e-learning répondent aujourd’hui aux plus hautes exigences qu’elles soient pédagogiques ou esthétiques. Ajoutons la qualité des nouveaux dispositifs qui créent un nouvel équilibre entre présentiel/à distance, synchrone/asynchrone, formel/informel.
  • Trop solitaire ? Paradoxalement, les programmes de formation à distance fournissent de formidables occasions d’échanges et de partages aux apprenants : échanges individualisés avec son coach/tuteur mais aussi partages collectifs avec les membres de sa communauté.
  • Trop cher ? L’optimisation des coûts est souvent une des principales motivations dans la mise en place du e-learning. Les entreprises les plus matures n’hésitent d’ailleurs plus à investir massivement dans la formation à distance.
  • Trop complexe ? Si complexité il y a, elle ne vient plus de la technologie car les infrastructures sont aujourd’hui puissantes, les outils ergonomiques et l’intégration entre plateformes optimisée. Reste cependant à accompagner le changement induit par l’introduction du e-learning et ce à tous les niveaux de l’organisation.

Ces différents éléments de réponse battent en brèche les préjugés généralement véhiculés contre le e-learning et montrent le rôle d’ « accélérateur de performance » que peut jouer la formation à distance. Avec de tels avantages, le e-learning s’impose dans le paysage de la formation professionnelle.

Pour plus d'information ou
pour être mis en relation avec un expert

Contactez-nous
close