Learning for Business – Pharma

Comme dans de nombreux métiers, l’innovation digitale fait une entrée fracassante dans le secteur pharmaceutique, provoquant une transformation de fond chez tous ses acteurs. En 2015, 72 millions d’équipements connectés, appelés aussi « wearables », ont été vendus dans le monde pour permettre aux consommateurs de contrôler leur santé. L’industrie pharmaceutique doit désormais compter avec la « smart health » et son foisonnement de start-up. Au-delà des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft), ces nouveaux entrants représentent une concurrence féroce pour les grands laboratoires qui doivent s’associer, se renouveler, revoir leurs offres et même leur culture d’entreprise pour s’adapter à ces nouvelles exigences du marché.

Mais l’ère digitale a bien d’autres conséquences : elle oblige les industriels du médicament à davantage de transparence. Finie l’époque où les laboratoires pharmaceutiques décidaient, seuls, des caractéristiques et du prix de leurs produits. En 2016, les résultats des tests cliniques sont accessibles en ligne et chacun peut connaître l’efficacité d’un traitement. Mieux informés, les organismes payeurs, les autorités de régulation et les associations de patients jouent un rôle décisif dans l’évaluation qualitative d’un traitement. L’industrie du médicament doit désormais rendre des comptes.

Sans oublier que la question des modèles économiques – produire plus vite et à moindre coût – se place également au cœur des préoccupations des entreprises pharmaceutiques dans leur ensemble. Contraintes de s’adapter et de conduire le changement, elles font massivement appel à la formation digitale pour développer l’innovation au sein des équipes, gagner en efficacité commerciale, améliorer la performance opérationnelle et garantir leur alignement sur les évolutions réglementaires. Dans ce nouveau contexte, le digital learning se révèle un précieux partenaire de développement.

Pour plus d'information ou
pour être mis en relation avec un expert

Contactez-nous
close